23 novembre 2014

LES ACTEURS DU NOIR ONT CARTE BLANCHE

ACTUALITÉS
Les arcanes de la papauté par Pierre Bru

Les arcanes de la papauté par Pierre Bru

Comme Fred Vargas, je suis un archéologue qui a mal tourné. À l’époque, Spielberg n’avait pas sorti « les Aventuriers de l’Arche perdue » et l’archéologie restait une science sans beaucoup de moyens. Il fallait se contenter de travaux précaires et mal payés.
C’est la raison pour laquelle, la mort dans l’âme, j’ai dû me résoudre, à faire autre chose de ma vie.
Mais le virus était toujours là. Impossible de passer des vacances sans visiter un site archéologique. Impossible de ne pas aller fouiller grâce aux relations nouées avec des amis de la fac qui eux avaient eu le courage de persévérer.
En 2007, j’ai hérité de la bibliothèque de mon oncle, et je suis tombé sur le « Quercy roman ».
Les premières pages étaient consacrées à deux églises du petit village des Arques dans le Lot.
Je me suis soudain souvenu de mon prof d’archéologie médiévale. Un passionné. Il nous avait parlé de ces églises mystérieuses. L’une romane avec des arcs outrepassés dont personne ne connaissait l’origine et l’autre avec unepeinture du XVè avec un Christ en majesté coiffé d’une tiare. Représentation unique. Une autre énigme de l’art roman.
Ce fut le début de mon second polar « Les Arcanes de la Papauté », tome 1 de « Tourmente au Vatican ». Car après une année de recherches intensives, j’ai découvert de bien étranges choses qui se sont réellement passées et dont personne n’avait fait le lien entre elles. Pourquoi des papes français puis soudainement plus aucun ? Qui était la fameuse reine inconnue du village de Puente le Reina sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle ? Pourquoi la rédaction du Codex Calixtinus guide touristique du chemin de Saint Jacques ? Pourquoi ces statues de vierges noires uniquement dans le sud de la France ?
Toutes ces énigmes, où aujourd’hui les historiens et archéologues se perdent en conjectures, trouvaient soudain un sens et me ramenaient toutes vers ce mystérieux et magnifique petit village du Quercy.
Mais attention, accrochez-vous bien, cette vérité n’est connue que du Vatican et d’une secte secrète. En aucun cas elle ne doit être divulguée, au risque de bousculer l’équilibre des religions. Mon héros qui a tout découvert devient maintenant un homme à abattre. La traque commence. Elle sera violente et sans merci y compris et plus encore dans le tome 2 à paraître en 2011.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>