20 octobre 2014

LES ACTEURS DU NOIR ONT CARTE BLANCHE

ACTUALITÉS
Traque sauvage par Sylvie Wolfs

Traque sauvage par Sylvie Wolfs

Comme toutes les « littératures de genre », le western a ses codes et ses icônes… ainsi que ses transgressions… ses thèmes et personnages inévitables. Des cow-boys aux Indiens, du saloon au désert, du shérif au hors-la-loi, du poivrot à la pute au grand cœur, avec leur cortège de drames shakespeariens dans une nature à la beauté inouïe. Le socle de nombre d’histoires, la base même de notre histoire.
Des historiettes de prime abord manichéennes. De prime abord… car le genre a aussi une dimension politique, spirituelle, philosophique.

Dans les années soixante-dix, il était courant de trouver des westerns en librairie. Des écrivains reconnus, comme Pierre Pelot, ont même commencé par là ! De grandes maisons d’édition comme Albin Michel, Robert Laffont, Le Masque ou Gallimard avaient une collection dédiée. Que nous reste-t-il à présent de cet Âge d’or ? Des décors fantômes balayés par des traînées de poussière, des pages désertes où rares sont les duels qui enchantent les chapitres de cet Eldorado lointain… À présent que les colts se sont tus sur les rayonnages, revenir à ce genre est une gageure. Toutefois, refaire sien cet exercice oublié, revisiter ces mythes, en 2011, c’est reprendre la quête en prenant acte de notre époque, y injecter nos angoisses et nos préoccupations contemporaines : enjeux écologiques, spirituels, sociaux…
Les fondements du western rejoignent ceux, modernes, qui frappent notre monde de plein fouet. Ici et ailleurs, on lapide toujours, on lynche encore, on oppresse quotidiennement, on bat et on tue des femmes à cause de leur sexe, des hommes parce qu’ils sont « différents ».
Ce n’est pas par hasard si mon héroïne est une héroïne. Une femme à l’opposé des clichés du western. Une Calamity Jane, certes, mais à la féminité assumée. Un personnage auquel chacun(e) peut s’identifier.

Un genre ne tombe jamais en désuétude, il se régénère. Il s’éclipse pour mieux revenir. James Cameron, et son Avatar de western, ne s’y est pas trompé…
Grâce au Prix littéraire Géo du voyage extraordinaire, aux Nouveaux Auteurs et à Prisma éditions, mon projet d’une « série western » se trouve enfin largement présent en librairie avec Traque Sauvage, tome premier et « pilote ».
La Légende de la Femme-Louve appartient désormais à ses lecteurs : vous ! Si vous empruntez, avec moi, ce sentier vers les grands espaces, d’autres tomes suivront…

L’aventure ne fait que commencer… Go West…!
Site de l’auteur

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>