15 septembre 2014

LES ACTEURS DU NOIR ONT CARTE BLANCHE

ACTUALITÉS
Le premier crâne par Nicolas Sker

Le premier crâne par Nicolas Sker

J’ai deux obsessions dans la vie. La première, nous la partageons certainement : comprendre les origines. De la vie, de la terre, de l’univers et de l’homme, bref de tout. La seconde : raconter des histoires que vous ne pouvez plus lâcher. Le Premier crâne est né de ces deux idées fixes.

On nous dit toujours que l’univers a commencé avec le big bang. Certes mais avant, il y avait quoi ? Aucun scientifique ne sait répondre à cette question. Et pourtant notre esprit ne peut se satisfaire de cet angoissant silence…

C’est ainsi qu’un jour, le héros du livre, Marcus Sambre, qui est directeur d’un laboratoire de datation archéologique, reçoit un crâne humain à analyser. D’apparence normale, l’ossement s’avère en réalité la découverte la plus troublante jamais faite : ce crâne serait d’un âge antérieur à toute forme de vie humaine sur terre. Bouleversé, Marcus se lance dans une quête acharnée pour tenter d’en percer le mystère. A qui appartenait ce crâne ? Pourquoi a-t-il été retrouvé dans un coffre marqué de symboles alchimiques ? Que veulent dire les lettres ISU gravées sur la paroi du coffre ? Et qui sont ces gens fascinés par le tableau de Nicolas Poussin, Les Bergers d’Arcadie, qui cherchent à tout prix à s’emparer de ce crâne ?

J’ai passé 2 ans à faire des recherches historiques, scientifiques et artistiques pour que vous, lecteur, puissiez tourner les pages et vous dire : « Tiens alors ça, je ne savais, c’est intéressant ». Si vous en avez l’envie et les moyens, allez à Stoke Park en Angleterre pour vérifier l’architecture maçonnique du pavillon ou au château d’Arundel vous assurer que sur la toile « Madagascar » le roi pointe bien le doigt sur l’île du même nom et que dans la chapelle le gisant a bien les mains en creux pour recevoir…un crâne.

Mais pendant que je vous parle, une troisième obsession est apparue : écrire le second roman. Bonne lecture à tous, je retourne pousser mon wagonnet au fond de la mine.

1er trailer :

2ème trailer :

Un commentaire

  1. Aurélie Capperon

    J’en suis à la page 64. Je lis Le premier crâne dans le train et le métro et le trajet ne me semble jamais assez long. J’ai toujours hâte de retourner dans le métro ou d’arriver dans une salle d’attente pour me replonger dans ce livre, et me faire à nouveau emporter dans le tourbillon. A ceux qui ont envie de sensations, prenez bien votre souffle.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>