Rejoignez la page Facebook de Livresque du Noir flux rss Suivez le compte Twitter de Livresque du Noir
LIVRESQUE DU NOIR EST AUSSI PARTENAIRE DU SALON DU LIVRE D'EGREVILLE QUI SE TIENDRA LE 18 MAI.


Les acteurs du Noir ont carte blanche

[X] Fermer

En attendant les vers

Petits meurtres entre énarques par Bernard Domeyne

Petits meurtres entre énarques par Bernard Domeyne

Petits meurtres entre énarques est, historiquement, le premier opus des enquêtes de Addamah et Manset, mes personnages fétiches. Le manuscrit s’est d’abord appelé Hécatombe. Je l’ai retravaillé, j’ai modifié le titre qui me paraissait insuffisamment explicite pour un polar et je l’ai envoyé au Prix du Quai des Orfèvres, qui m’a fait l’honneur de le sélectionner dans les six finalistes 2010… Edilivre a décidé de le publier, dans sa collection « Coup de cœur ».

Petits meurtres entre énarques est dédié à Agatha Christie. J’ai une admiration sans bornes pour ses récits courts, clairs et concis ; la façon aussi dont elle se moque de ses personnages principaux, Poirot, Hastings… Et bien sûr, elle est la reine de l’intrigue.

Contrairement à mes autres polars, Petits meurtres entre énarques se déroule en vase clos. C’est un thriller ésotérique, mais aussi une satire sociale, une peinture sans concession de la fonction publique, que je connais bien, que j’aime… et qui aime bien, châtie bien… Hécatombe était à bien des égards un livre d’humeur ; j’ai gommé cet aspect dans Petits meurtres entre énarques pour recentrer le récit sur l’intrigue, mais cela reste un jeu de massacre, que j’ai voulu proche des Dix petits nègres : j’espère que les lecteurs trouveront leur compte dans ce huis clos à la tonalité grinçante et ironique : un haut fonctionnaire est retrouvé assassiné à son bureau de la direction régionale des finances publiques : une balle entre les deux yeux… Le commissaire Addamah, assisté de sa jeune et jolie coéquipière, la bouillonnante Kiki Manset, est envoyé sur la scène du crime. Seul objet étrange dans le bureau convenu de la victime : une statuette inconnue figurant un insecte…

Malgré leurs interrogations, les enquêteurs établissent très rapidement un fait certain : la victime n’a pu être approchée et tuée que par l’un de ses collègues, eu égard à la sécurité qui est de mise en ces lieux. Lequel et pourquoi ? Devant les policiers défilent donc les suspects, tous hauts fonctionnaires bien sous tout rapport et difficilement cernables. Pourtant, parmi eux se cache le ou la criminel(le)… Au moins peuvent-il rayer Philippe Noyer de leur liste : le lendemain, celui-ci est retrouvé mort dans son bureau, étranglé… Devant lui, une statuette en terre cuite, représentant un serpent, cette fois-ci : un serial killer est donc à l’œuvre au ministère des Finances…

Sept meurtres vont avoir lieu dans un laps de temps très court, sans que les enquêteurs puissent les empêcher. Sept meurtres spectaculaires, avec un mode opératoire différent, des crimes pensés et rigoureusement exécutés…

Polar à l’atmosphère de plus en plus kabbalistique au fil des pages, Petits meurtres entre énarques se démarque par sa tonalité grinçante, ironique, et renouvelle les codes du thriller ésotérique.

Tags : , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire