1 octobre 2014

LES ACTEURS DU NOIR ONT CARTE BLANCHE

ACTUALITÉS
Criminal loft par Armelle Carbonel

Criminal loft par Armelle Carbonel

J’ai couché mes premiers mots sur le papier à l’âge de huit ans, l’étape la plus importante de mon existence puisqu’elle m’a conduite à vivre intensément toutes celles qui ont suivi.

Pièces de théâtre, poésies, chant militaire et romans se sont succédé pour ancrer définitivement mon écriture dans le genre auquel je me consacre aujourd’hui. Vingt-six ans plus tard, je me décide à publier. Après « La Maison de l’ombre » et « Les Marais funèbres », je signe là mon troisième thriller.

Imaginé il y a sept ans et évoluant au fil du temps, j’entame l’écriture de « CRIMINAL LOFT » en 2009.

Aborder le thème du « reality show » était devenu une évidence, à une époque où les médias régissent notre perception – parfois erronée – de la réalité. Lorsque j’allume mon téléviseur, je deviens moi-même coupable du succès que remportent ces émissions. L’escalade de la violence se répand comme une traînée de poudre par le biais du petit écran, notamment aux Etats-Unis et en Angleterre où le thème de la mort est devenu un sujet de divertissement.

L’enjeu de « CRIMINAL LOFT » pousse l’horreur à son paroxysme et place le téléspectateur au centre du jeu.
Mais sur ce point, vous êtes seuls juges…

Ces deux années écoulées aux côtés de John, le narrateur, ont tissé des liens très forts entre lui et moi. Apposer le mot « fin » fut d’ailleurs une épreuve douloureuse, à l’instar d’un accouchement. J’avoue même avoir connu un « baby blues » de trois jours, durant lesquels je ne pouvais me résoudre à abandonner mes personnages.

Du statut de « criminels », ils sont passés à celui de « victimes »… et c’est sans doute ce qui justifie l’attachement que j’éprouve envers eux.

3 commentaires

  1. Désolée, je persiste et je signe : Personne…On m’aurait donc éjectée du jeu ? Sourire…Ce qui n’empêche que ce livre m’a passionnée et que je recommande vivement sa lecture…

  2. Et vous ? Qui auriez-vous sauvé ? C’est à vous de voter…

    • Dominique CHEVALIER

      Armelle, j’ai un faible pour Aileen. Je vote donc pour cette beauté fatale, j’adore la mante religieuse. Est ce ce mon côté psychopathe?

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>