Rejoignez la page Facebook de Livresque du Noir flux rss Suivez le compte Twitter de Livresque du Noir
LIVRESQUE DU NOIR EST AUSSI PARTENAIRE DU SALON DU LIVRE D'EGREVILLE QUI SE TIENDRA LE 18 MAI.


Les acteurs du Noir ont carte blanche

[X] Fermer

Ecran total

Le sanctuaire d’Ombos par Damien Leban

Le sanctuaire d’Ombos par Damien Leban

L’envie d’écrire m’est venue dès le plus jeune âge. En primaire, je griffonnais déjà des petites histoires sur mes cahiers de brouillon. Ne me demandez pas quels en étaient les sujets, je n’en ai aucune idée. N’allez pas fouiller mon grenier, il n’y en a plus aucune trace.

Mes premières vraies pages d’écriture furent noircies à l’époque du collège et le titre de cette aventure qui n’a jamais abouti m’est resté à jamais en mémoire : « Peurs subies, verre de sang ». Tout un programme. Mais déjà dans mon imaginaire bouillonnaient des scénarios noirs et terrifiants. Il n’a pas changé de vocation depuis. Jamais ma plume n’a écrit un genre autre que le thriller et le fantastique. Allez savoir pourquoi.

Les années passent et… vous connaissez l’histoire… Il faudra attendre mes 28 ans pour que je m’attaque sérieusement à l’écriture avec une seule envie : celle d’en découdre avec moi-même. Les coups, les doutes, le manque de temps et d’énergie… Mon esprit et mon cursus scientifique se moquent de moi. Rien ne m’est épargné, mais au bout de neuf mois d’écriture, ré-écritures et corrections, mon premier roman « Le sanctuaire d’Ombos » est terminé. Jamais je n’aurai cru porter un aussi gros projet à terme. Une magnifique victoire que de taper les trois lettres du mot « FIN ».

Beaucoup de mes proches me demandent à la lecture de ce thriller : « mais où as-tu trouvé toutes ces idées ? » -et je parierais bien une gaufre liégeoise que c’est la question que les auteurs entendent le plus souvent. La réponse ne m’a pas été tout de suite évidente. Jamais avant je n’avais sondé les fondements de mon imaginaire. Puis, en décortiquant tous les aspects du « sanctuaire d’Ombos », j’y ai non seulement retrouvé toutes mes influences littéraires (Stephen King, Thomas Harris, Maxime Chattam…), télévisuelles (The X-Files, Buffy, Le caméléon…) et cinématographiques dans lesquels j’ai baigné durant mon adolescence ; mais aussi des fragments de moi-même et de mon environnement. « C’est tout à fait normal, Damien » m’a rassuré mon psy.

Donc, rien d’anormal si dans « Le sanctuaire d’Ombos » j’ai mélangé avec autant de plaisir le thriller et le fantastique, si mon héroïne adolescente flirte avec les viscères de la mort, si ce sanctuaire renferme les pires expériences et de sombres pouvoirs, si mon flic n’est que l’ombre de lui-même, si…
« Rien d’anormal » m’a-t-il répété. Tant mieux. Au moins n’aurais-je pas à payer cent euros de plus pour une autre séance.

Trailer du roman :


LE SANCTUAIRE D'OMBOS (Trailer) par damienleban

Tags : , , , , , , , , , , , ,

2 Commentaires

  1. Un auteur à suivre

  2. il est cher le psy!! :)
    Continue bien dans cette voie ,ce mélange est détonnant et jubilatoire

Laisser un commentaire