Rejoignez la page Facebook de Livresque du Noir flux rss Suivez le compte Twitter de Livresque du Noir
LIVRESQUE DU NOIR EST AUSSI PARTENAIRE DU SALON DU LIVRE D'EGREVILLE QUI SE TIENDRA LE 18 MAI.


Les acteurs du Noir ont carte blanche

[X] Fermer

Auteurs du Noir

Batignolles Rhapsody par Maxime Gillio

Batignolles Rhapsody par Maxime Gillio

Batignolles Rhapsody, c’est au départ un cahier des charges très précis : polar court, à Paris, et qui parle de rock. Après, démerde-toi, mets-y ton style, ta sensibilité, ton univers.
Moi, les contraintes, j’en raffole. Pire, ça m’excite. Me rassure, presque. Comme si des balises allaient pallier une imagination défaillante.
Alors bon, Paris, OK, je vais prendre le 17ème arrondissement. Rock ? Là, y a pas à tortiller, ce sera Queen. Parce que depuis ce jour où mon correspondant allemand m’a fait écouter Bicycle Race, la vie n’a plus la même couleur quand je branche mon lecteur CD. Putain, se documenter sur son groupe préféré afin d’écrire un polar, y a pire dans la vie, non ? Donc je lis, j’écoute, j’emmagasine. Mais mollo sur le copié-collé, mon gars. Va pas écoeurer les néophytes, y a rien de pire que d’écrire pour une poignée de happy fews en laissant les autres à quai.

Alors bon, j’imagine un synopsis, une histoire de sosies de Queen qui se font buter, un gourou, un groupe de rap homophobe. Pour la longueur qui m’est imposée, ça devrait être suffisant. J’ai mon héroïne, Stella Poliakov, une jeune journaliste bobo et alcoolo. OK, la check list est complète, ça devrait être l’affaire de quelques semaines.
Et puis je commence à rédiger. Et là, c’est toujours la même chose. J’ai beau me blinder, mettre des garde-fous, bétonner le synopsis, faut toujours que la vie t’empare, te fasse recracher des lambeaux de ton passé, des scories que tu pensais enfouies et que tu couches sur le clavier. Et d’écouter Freddie en boucle, ça me rappelle tellement de choses, de périodes, d’époques, d’instantanés doux-amers.

Batignolles Rhapsody, c’était censé être une commande, un polar alimentaire. Au final, c’est certainement celui qui parle le plus de moi. Va comprendre.

Tags : , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire