16 septembre 2014

LES ACTEURS DU NOIR ONT CARTE BLANCHE

ACTUALITÉS
FranceBitume par Benjamin Rosenberg

FranceBitume par Benjamin Rosenberg

La France et le bitume, la France et les banlieues. Deux concepts qu’on pourrait qualifier d’antagonistes : la « belle France » ne reconnaît pas toujours celle des « banlieues », et vice versa.

FranceBitume a l’ambition de creuser dans chacune des deux France pour prouver le contraire : tout n’est pas perdu, un jour peut-être ces deux France n’en feront qu’une.

L’histoire est la suivante : Aziz, jeune de cité un peu perdu, décide d’écrire un roman pour prouver qu’il peut créer, qu’il en est capable. Il écrit sur Jean-Marc, jeune normand qui descend sur Paris pour la première fois dans les années 70, et découvre les squats, la drogue, les femmes et la contestation de la société de consommation. Aziz décrit une France qu’il n’a jamais connu, et il s’évade, loin de sa cité HLM. Il se rend compte que Jean-Marc est perdu, qu’il lui ressemble, et que son propre roman lui échappe : il lui en apprend plus sur lui-même que toute son existence.

J’ai souhaité prouver que la vie influence l’écriture quelle qu’elle soit. Ainsi, lorsqu’Aziz aperçoit la femme qu’il aime avoir des rapports sexuels dans la cave de son immeuble, la relation entre Jean-Marc et les femmes devient purement animale. L’écriture devient plus crue.

J’ai décrit une jeunesse prise dans un cercle vicieux : souvent, elle est exclue de l’emploi, et se décourage bien vite. La culture urbaine est présentée avec des chansons de rap et de slam, tout en montrant leurs effets bénéfiques : « Le morceau Banlieusards du rappeur Kery James se met en route, il s’agit précisément du titre qu’Aziz écoute lorsqu’il a besoin de force, de courage, lorsque la routine de la vie lui oppose trop de résistance ».

FranceBitume part donc d’un cliché : un Mulsuman (Aziz) de cité qui a arrêté les cours et traîne en bas des tours, pour déconstruire tous les a priori qui circulent trop souvent dans la société française. Aziz aime la France, il veut s’en sortir, il se sent français. Le rap et le slam sont également présentés comme salvateurs pour les jeunes de cité, et non comme une incitation à la violence comme beaucoup le croient. Bref, cet ouvrage démolit tous les clichés et les a priori sur les cités en France, et montre qu’on est tous ni plus ni moins que des animaux conscients.

J’avais envie d’écrire un livre sur ceux qui souffrent, donc j’ai écrit un livre sur les cités.

Du Paris des années 70 à la « France des banlieues », de la Normandie au « beau Paris d’aujourd’hui », FranceBitume est une balade dans les lieux et dans les temps qui font notre pays.

Trailer :

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>