21 octobre 2014

LES ACTEURS DU NOIR ONT CARTE BLANCHE

ACTUALITÉS
Les temps qui viennent par Bérengère de Bodinat

Les temps qui viennent par Bérengère de Bodinat

J’ai grandi au paradis, pieds nus en Martinique… de retour en France, au Havre, je découvre l’hiver, le froid, une certaine austérité. Exilée du paradis, les livres m’ont sauvée…
L’univers était contenu dans les livres, Je lisais sans cesse, avec avidité et bonheur, tout ce qui me tombait sous la main, les classiques, les sagas, les romans, les biographies. Les livres interdits. Et la nuit sous mes draps avec une lampe électrique.
Il me fallait du rêve, de l’imaginaire, fan de Dune de Franck Herbert, de Jung, de toute la science fiction et du fantastique, entre Seignolle et Lovecraft, les Grands Initiés, la parapsychologie… Un jour j’achète sur les quais à Paris un Petit Albert, un traité de sorcellerie dont je teste quelques recettes, ma mère le brûle dans la cheminée. Je tombe malade, on m’envoie chez ma grand mère dans le Berry, elle me raconte des histoires de sorcellerie, les cochons sur le toit de la grange de la ferme d’oncle Louis, les hordes de centaines de chats noirs escortant le traîneau du docteur la nuit d’hiver dans les Vosges, le follet qui hante la Chassignolle. Je parle aux libellules, aux grenouilles, aux oiseaux. Je remplis ma chambre de fleurs, chambre funéraire, et dors la fenêtre ouverte à la pleine lune. Un oncle polytechnicien photographie les auras des plantes dans sa cave, mon grand père médecin ne se sépare pas de son pendule, l’invisible se manifeste partout, magie et science se rejoignent, je suis entourée de synchronicités, de coïncidences, de rencontres étonnantes.
Rien ne m’est plus naturel que le surnaturel.
Je jette des notes sur des carnets, des feuilles volantes, qui se multiplient. J’explore l’irrationnel dans ma vie, dans les livres, sur internet… je m’y plonge comme si ma vie en dépendait.

Publicité, cinéma, télévision, après quelques escapades au bout du monde, un étrange destin me pousse vers des milieux aux antipodes de mes aspirations, où je me montre efficace mais étonnée : qu’est ce que je fais là ? Pour quelle raison me retrouvais-je au coeur d’une chaîne de télévision alors que je ne veux pas la télévision chez moi ? Je joue le jeu, mais en parallèle je continue mes recherches sur tout ce qui va à l’encontre de la pensée unique.
Les prédictions pour les temps à venir, mayas, hopis, aborigènes et autres resurgissent, et voilà que me tombent dessus les Prophéties de Jean de Jérusalem, « quand viendra l’an mille après l’an mille… »… L’an mille après l’an mille, mais c’est maintenant !

… Les scientifiques s’y mettent aussi, l’énergie du point zéro, les furies du soleil, les prévisions de la NASA, tout converge vers 2012-2015. L’urgence me saisit, je quitte les médias pour écrire. Un roman. Une fiction, un livre dans lequel on entre pour ne plus le quitter jusqu’à la dernière page. Les Temps qui viennent.
Un livre habité, une transmission, une empreinte… des pensées qui voyagent sur l’immense maillage énergétique de la fréquence humaine.

Partant de la scène initiale, le meurtre rituel d’une jeune femme en robe du soir, entourée de gerbes de lys, attachée au treizième pilier du tunnel de l’Alma, l’histoire passe par la narratrice, Arielle, qui avance dans l’énigme avec sa perception du monde singulière, attentive aux signes et aux manifestations de l’invisible… avec en contrepoint le pragmatisme de son coéquipier Dante, scientifique peu à peu contaminé par l’irrationnel… 

Tout ce dont traite ce roman prend racine dans la réalité, dans les articles des journaux, les avancées de la génétique, la physique quantique rejoint l’ésotérisme, la manipulation mentale, la psychiatrie, les sociétés initiatiques, les services secrets… tout est lié, chaque pièce du grand puzzle prend sa place pour former une image… étonnante !

Visiter le site du roman

4 commentaires

  1. Les Temps qui viennent nous amènent à penser autrement. On rentre dans l’univers de quelqu’un de très émotif qui fait partager sa vision du monde à travers un polar. C’est courageux, touchant, prenant, attachant… Des phrases qui marquent et qui restent. On se retrouve tous d’une manière ou d’une autre dans les Temps qui viennent. Un mélange d’X Files, Da Vinci Code, Harry Potter !

  2. Reichenbach J

    Difficile d’abandonner le livre de Berengère de Bodinat. J’ai aimé son livre car il tire de manière très originale le monde réel (la disparition de Lady Di, des évènements, références et lieux familiers…) vers celui de l’imaginaire, de l’intemporel, à tel point que notre perception bascule. On a vite envie d’y croire. Ce d’autant plus que, dans ce thriller très efficace, on est vite sous le charme du trio d’enquêteurs dont les compétences plurielles hors du commun (de l’ordre de l’esprit, du paranormal et de la science la plus avancée), intriguent et donnent envie au lecteur de mieux connaître sinon de découvrir les voies parallèles qu’ils utilisent. Les moments d’intimité passés avec le personnage d’Arielle créent un lien tout particulier et d’une extrême sensibilité avec le lecteur. On attend alors avec impatience une prochaine enquête de l’ORV !

  3. BdB et son livre érudit et mystérieux nous ouvrent les yeux, non pas sur un monde crée de toute pièce mais sur une réalité ésotérique, si j’ose dire, qui change notre regard sur la société et les êtres.
    Un livre à lire absolument…

  4. Fantastique thriller ésotérique !
    Impossible de le lâcher pendant un week-end, personnages et lieux vivants et mystérieux, manipulations mentales, sociétés secrètes, suspens, ésotérisme… Que se passe-t’il derrière le voile ?
    BdB nous ouvre les yeux, après avoir lu « Les Temps qui viennent » vous ne serez plus jamais le même…

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>