ACTUALITÉS

Concerto pour 4 mains

Donnez une note à cette publication
Nb de votes : 0 / Moyenne : 0

La découverte d’un roman de Paul Colize est toujours une surprise. Ses récits sont à chaque fois différents et quand bien même l’auteur belge de romans noirs ne s’égare pas sur d’autres chemins stylistiques, il réussit à chaque fois à créer l’étonnement en renouvelant ses sujets de manière épatante.

Les prémisses du rock rock’n’roll dans « Back up », la chasse aux nazis dans « Un long moment de silence » et maintenant le grand banditisme dans « Concerto pour 4 mains »… Paul Colize ravive le genre à chaque fois.

Basée sur des faits réels, l’histoire du casse du siècle à Anvers est décortiquée à travers les mots de Colize. Il faut dire que ce dernier s’est acoquiné avec François Troukens, ex ennemi public n°1 reconverti… à la réalisation. Un homme au parcours extraordinaire, dont la vie elle-même mériterait une adaptation cinématographique. Le récit prend le poids du réel et fascine.

Le parcours d’un groupe de braqueurs qui est relaté attire et repousse à la fois. Ceux qui réussissent à effectuer un casse sans violence peuvent parfois étrangement forcer l’admiration. Ce code d’honneur qui existe encore chez certains membres du grand-banditisme tend à disparaître mais les braqueurs de Colize tirent à blanc, sans violence ni haine et n’ont aucun sang sur les mains. Les méthodes employées défient l’imagination et sont si ingénieuses que sans tomber dans un quelconque angélisme, force est de reconnaître que nul ne peut rester insensible à de telles prouesses, quand bien même l’intelligence soit mise au service de l’immoralité…

Avec son gros travail de recherche, Paul Colize force le respect à chacun de ses romans. Les heures passées à se documenter et à interviewer des spécialistes portent leurs fruits et le réalisme qui en découle est bluffant.

Pas aussi profond que les deux précédentes œuvres de l’auteur, « Concerto pour 4 mains » ressemblerait presque à un documentaire tant Paul Colize apporte une sorte de distance dans sa manière d’écrire. Malgré tout, les personnages restent charismatiques et le final surprenant et inattendu ajoute une note très émotionnelle.

L’excellent moment passé entre les pages de ce roman est la confirmation que Paul Colize est devenu un des acteurs majeurs du roman noir européen. Il surprend à chaque fois, avec énormément de talent et une intelligence d’écriture qui s’affermit au fil du temps.

A propos de Souslespavéslapage

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Voir aussi

Interview de Paul Colize

Donnez une note à cette publication Nb de votes : 0 / Moyenne : 0 C’était il y a quelque ...