ACTUALITÉS

Hortense

Donnez une note à cette publication
Nb de votes : 0 / Moyenne : 0

Ma relation avec Jacques Expert n’était pas au beau fixe. Il faut dire que je le connaissais si peu… Un roman, un seul et je le reléguais dans la catégorie des auteurs qui n’étaient pas fait pour moi. Je le rangeais dans un petit coin, l’oubliant et le négligeant depuis tant d’années, virevoltant parmi d’autres écrivains, passant de l’un à l’autre, volage et inconstante.

Je ne lui avais guère laissé de seconde chance, pensant à tort que je n’avais pas besoin de ses mots et que ces derniers ne me touchaient d’aucune manière.

Ho, femme de peu de foi…frivole et faisant preuve de bien peu de discernement…voilà qu’ « Hortense » m’ouvrit les yeux sur un talent que j’ignorais. Voilà qu’elle me vanta les mérites et les charmes de son créateur pour qu’enfin j’ouvre grand les yeux et aperçoive ces qualités qui m’avaient laissées de marbre auparavant. Voilà qu’elle offrit cette seconde chance dont nous avions besoin, lui et moi, pour réanimer une relation mort-née.

Étonnant qu’une petite fille ait pu servir d’entremetteuse et pourtant, voilà un roman qui m’a séduite du début à la fin. Par son rythme enlevé et son écriture à double voix. Par cette folie latente et omniprésente qui va crescendo et atteint son apogée dans la toute dernière page. Par ces touches d’amour et de haine disséminées ça et là, donnant poids et faisant sens dans un récit presque bouleversant parfois, tant la souffrance est omniprésente. Dans cette fin fascinante qui me laissa sans voix et pantelante.

J’ignore ce que peut être l’amour que l’on porte à son enfant. Ce sentiment m’est étranger mais Jacques Expert a su matérialiser cette passion si violente. Ses mots pourtant si simples m’ont donnée une leçon, ils m’ont expliquée, racontée et enseignée. J’ai cru, un tout petit instant, saisir une infime part de cette relation si complexe et dévorante. J’ai cru comprendre cette douleur infinie d’une mère privée de sa propre chair et j’aurais tant aimé alléger un tant soit peu son immense peine. L’empathie dont l’auteur a nourri son texte est d’autant plus frappante qu’elle est servie par un texte presque ordinaire, sans formules ampoulées, sans manière aucune.

Cette intelligence d’écriture et ces personnages presque palpables ont su faire baisser ma garde et ont réveillé en moi, un intérêt pour Jacques Expert que je pensais perdu à jamais. Je lui serai infidèle comme avec les autres mais il aura sa place dorénavant, et elle sera de choix.

A propos de Souslespavéslapage

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Voir aussi

Les assassins

Donnez une note à cette publication Nb de votes : 0 / Moyenne : 0 Je découvre la plume de ...