ACTUALITÉS

Le contrat Magellan

Donnez une note à cette publication
Nb de votes : 0 / Moyenne : 0

La peur est un thème fascinant. Il ne laisse personne indifférent. Ses nombreuses facettes imprègnent notre littérature, notre société, et notre vie. Il n’est pas toujours décelable, mais n’en doutons pas, il n’est jamais très loin, monstre effroyable tapi dans l’ombre, prêt à vous sauter à la gorge au détour d’une phrase, d’un échange, ou d’un événement de vie.

Dans le cadre d’un cursus de psychologie à Paris 8, j’ai eu l’occasion d’aborder ce phénomène complexe sous un angle psycho-physiologique, en travaillant notamment en 2009 sur un mémoire de recherche intitulé « État de Stress Post-Traumatique chez les victimes de torture : Torture et stratégies d’adaptation ». Cette étude m’a permis, entre autres, d’aborder les mécanismes induits par la peur. J’ai été très intéressé par les théories de Cannon et ses successeurs (Bracha, …) relatives au « Freeze, Flight and Fight », soit en bon français l’immobilisation, la fuite et le combat, les trois stratégies que les êtres vivants mettent successivement en œuvre face à un danger.

J’ai voulu construire un thriller – domaine de la peur par excellence – autour de ce thème principal, et planifier l’intrigue selon cette structure. Le décor du roman Le contrat Magellan est le monde de l’entreprise – et plus particulièrement celui des services informatiques – , i.e. mon univers professionnel depuis une vingtaine d’années. Ce microcosme est doté une grande richesse humaine, notamment sur le plan psychologique. Ce faisant, il m’a semblé naturel d’en faire le cadre où allaient évoluer des personnages dont je souhaitais exprimer toute la complexité. Cet environnement sert avant tout à donner une coloration aux personnages, une saveur de réalisme pour certaines scènes, mais il n’est pas au centre du livre. Et les personnages et les événements relatés dans ces pages restent dans le domaine de la fiction.

Comme dans mes précédents ouvrages, je me suis efforcé de soigner la psychologie des protagonistes, dont l’envoûtante informaticienne – tueuse à gages Suzana Magellan. Ils sont rugueux, tourmentés, et on ne peut pas dire qu’ils sont bons ou mauvais. Ils sont ambivalents, comme nous, et leur caractère ressemble plutôt à une peinture de dégradés, une palette aussi infinie que les états psychologiques, une richesse certaine.

Ce thriller s’inspire d’un pilote, eXpert Consulting, un ouvrage vendu à un prix modique, et offert à l’occasion de séances de dédicaces. Ce mini-livre présente l’entrée dans la vie active de l’héroïne Suzana Magellan, et son intronisation dans le milieu élitiste des informaticiens – tueurs à gages de XOX Consulting. Sa bonne réception auprès du public trace la voie au roman Le contrat Magellan, et à d’autres en chantier. Ils mettent en scène les mêmes personnages, et la même atmosphère.

L’intrigue du livre Le contrat Magellan est une enquête dans des lieux de décision, des univers où on se déchire pour dominer les autres. La prédatrice Suzana Magellan y devient une proie, et elle doit expérimenter la peur d’être une cible. Dans cette situation inédite, elle doit faire face à un danger protéiforme, notamment les souvenirs poisseux de son passé, les investigations du policier Garfield, les attaques de ses collègues tueurs à gages… La survie est une gageure, mais son tempérament de guerrière reste entier, et ses ressources sont étonnantes. Des mots résonnent dans les couloirs ministériels. Il s’agit du slogan commercial de XOX Consulting, et on tremble dans les bureaux lambrissés : «  Votre cible est notre cible ». Tout un programme…

Pour ma part, la cible la plus ambitieuse étant le plaisir, j’espère que les lecteurs en prendront autant à lire ces pages que j’en ai eu à les écrire.

A propos de Jean-François Thiéry

Un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Voir aussi

Rever

Donnez une note à cette publication Nb de votes : 0 / Moyenne : 0 Depuis 3 ans, Abigaël, psychologue, ...